Débuter un weekend à Kingsey Falls
14 juillet 2016
Comédiens du Théâtre du Coq
Du théâtre à l’impro…ou quand on recherche une soirée différente!
3 août 2016

Un brin d'Acadie au Centre-du-Québec

 

- Êtes-vous parente avec Jean Béliveau?
- Ben non! Mais, peut-être de loin…
 

Je ne sais pas pourquoi, mais on m’a souvent posé cette question. Bien que l'ancien joueur de hockey des Canadiens de Montréal, feu Jean Béliveau, ait longtemps vécu à Victoriaville, pas trop loin de chez moi au Centre-du-Québec, nous ne sommes malheureusement pas parent. Du moins, pas directement. Mais, on se rejoint sûrement à quelque part dans notre arbre généalogique!

Moi, je suis une p'tite Béliveau, du p'tit 10 d'Aston. Mon père, c'est François et j'habite la maison ancestrale où ont aussi vécu Normand, Elzéar et Édouard les descendants de Napoléon. Une belle grande ma lignée de Béliveau. Des Béliveau originaires de Saint-Grégoire-de-Nicolet (maintenant dans Bécancour) où sont débarqués des Acadiens déportés à la suite du Grand Dérangement, entre 1758 et 1767. C’est là que Jean et moi on se rejoint. On a tous les deux le même ancêtre, un Acadien de Saint-Grégoire, Jean-Baptiste Béliveau. C’est environ 9 générations avant moi! Finalement, on a bel et bien un lien de sang!

À Saint-Grégoire,  dans la ville de Bécancour, c'est là qu'on peut voir flotter fièrement le super gros drapeau bleu, blanc, rouge quand on descend du pont Laviolette, sur la rive sud du fleuve Saint-Laurent. Pas celui des Canadiens là! Celui des Acadiens!

C’est aussi là qu’on peut aller se faire poser (et se reposer) sur la super grosse chaise aux couleurs du tricolore étoilé. C’est pas peu dire, qu’ici, le monde est petit!

Un peu partout dans les environs, on commémore l’héritage acadien et on exprime la fierté de ses origines. On le voit très bien à chaque coin et à chaque nom de rues.

Ici et là, les maisons sont parées du drapeau de l’Acadie. Un circuit pédestre patrimonial, un monument commémoratif, une croix… C’est toutefois au Vieux Moulin qu’il faut aller pour vraiment en savoir plus les Acadiens de Saint-Grégoire, sur leur histoire et leur savoir-faire. Chaque été, on y offre des visites guidées. En plus, je viens d’apprendre qu’il y a de nouvelles expositions qui y sont présentées depuis la mi-juillet. J’ai déjà hâte d’y retourner!

Outre l’histoire de la déportation et de l’arrivée des Acadiens dans la région, je suis restée bien surprise de voir le nombre de patronymes d’origine acadienne. Je ne me doutais pas non plus que ces acadiens avaient bâtis de véritables monstres de charpenterie navale au lac Saint-Paul, pas trop loin. C’est aussi là que j’ai su (enfin!) c’était qui Marie Stella (Ave Maris Stella) de la comptine de mon enfance (Qui est-ce qui l’a, c’est Marie Stella…).

Si ça vous dit, il y a de grandes retrouvailles acadiennes chaque année au cours du mois d’août pour souligner la Fête nationale des Acadiens.  Cette année, c’est le rassemblement des familles…Leblanc/LeBlanc! Mais, j’invite quand même tous les Béliveau à venir faire y faire un tour. Pour ma part, j’y serai peut-être...J’ai quand même des Leblanc dans ma parenté! Le monde est bien plus petit qu’on pense, n’est-ce-pas? Si jamais il vous manque des trucs pour votre pique-nique, faites un arrêt à la Fromagerie L’Ancêtre, c’est tout près.  

 

Publié le 20 juillet 2016.  

Caroline Béliveau
Caroline Béliveau
Adjointe marketing Conseillère à la qualité