Patiner au clair de lune!
10 février 2017
L’érable : entre innovation et tradition
16 mars 2017

On s’en va aux glissssaaaaades!

 

C’est dimanche matin. À l’extérieur, le soleil est éclatant et miroite sur toute cette belle neige tombée récemment. La température s’annonce  idéale. Toutes les conditions sont réunies pour aller jouer dehors et profiter d’une magnifique journée de plein air avec les enfants.

 

Je m’empresse d’aller réveiller mes deux amours et leur annoncer le topo de cette belle journée : on s’en va aux glissssaaaaades!

Même si on a une belle grosse butte de neige dans la cour, aller glisser « ailleurs » lors d’une belle sortie spéciale, c’est pas mal trippant! Et puis, y’a rien comme un remonte-pente pour motiver un enfant à aller glisser. Eh oui! C’est la première chose qu’ils m’ont demandé quand je leur ai annoncé!

Notre choix s’est porté sur le Mont Arthabaska à Victoriaville. À la fois pour la proximité, le coût d’entrée très abordable pour la famille et bien entendu, du fait essentiel qu’il y a une remontée mécanique!

Sur la route, en arrivant à Victoriaville, on voit la montagne au loin et sa croix qui trône au sommet, un excellent point de repère pour les enfants.

« Tu sais-tu où tu t’en va maman? »

« Ben oui, Eliot! Regarde, c’est là-bas où il y a la croix sur la montagne »

 

On traverse la ville et on entame la montée sinueuse vers le Mont Arthabaska. C’est l’une des premières montées du contrefort des Appalaches. Tout en haut, les enfants sont totalement impressionnés par la vue qu’on a sur la ville.

« Woooowww!  Maman, je veux aller au bord. »

 

Avec mes deux aventureux, c’était bien sûr! Mais rassurez-vous chers parents, « sur le bord » c’était sur le belvédère très sécuritaire et bien aménagé sur le flan de la montagne. J’ai même eu droit à un « combat » pour savoir qui serait le premier à utiliser les longues-vues qui permettent de voir, par beau temps, jusqu’au pont Laviolette qui enjambe le fleuve Saint-Laurent à la hauteur de Bécancour et Trois-Rivières!

On se rend finalement au site des glissades. En arrivant, au sommet du mont, on ne soupçonne même pas l’existence des glissades. Leur emplacement semble gardé comme un lieu privilégié que seuls les gens « dans le secret » ou les chanceux connaissent. On s’est senti un peu comme les deux, chanceux d’être dans le secret!   

 
 

Situées sur le flan arrière de la montagne, je dirais environ au sud-est, les glissades sont bien cachées derrière la maison recyclée (une réalisation des Artisans du Rebut Global – série télé) et surtout, elles sont à l’abri du vent. Même, si la journée n’était pas particulièrement venteuse, on était protégé en tout temps de la p’tite brise frisquette! En frileuse que je suis, ça m’a particulièrement marqué!

Les quatre corridors de glisse étaient parfaits, avec suffisamment de vitesse pour avoir du plaisir pendant tout l’après-midi. Ce n’est pas l’Everest de Valcartier, mais j’avoue que j’ai été surprise par la qualité des glissades. La remontée est presque aussi plaisante pour les enfants qu’un tour de manège et elle ne dure pas trop longtemps. On a donc pu faire plusieurs descentes avec les tubes, pour le plus grand plaisir des enfants.  Un bel endroit à découvrir en prévision de la relâche scolaire! En plus, à l’achat d’un laissez-passer pour les glissades, vous pouvez profiter d’un rabais « Cet hiver il fait -15 au Centre-du-Québec» à l’achat d’un breuvage de votre choix au bistro Le Mont. Pourquoi ne pas en profiter!

 

Pour d’autres suggestions au Centre-du-Québec, on retrouve également deux sites de glissades incontournables : La Courvalloise à Drummondville (profitez aussi d’un coupon-rabais!) et la super zone de glissades Le Tube de Gleason à Tingwick!

Pour vous assurer des conditions de glisse, prenez le temps de consulter les sites Web ou encore les pages Facebook des trois (3) sites avant de vous déplacer.

Bonne glissade!

 

Publié le 22 février 2017.

 

 

Caroline Béliveau
Caroline Béliveau
Adjointe marketing Conseillère à la qualité