Road trip enflammé et course de citrouilles géantes
7 octobre 2016
Oies blanches
Après le rouge canneberge, les grandes oies blanches!
19 octobre 2016
Cimetière de zombis

Si une maison hantée vous fait peur…imaginez tout un village!

 

Depuis que mes enfants sont petits, je prends un immense plaisir à souligner toutes les fêtes qui garnissent notre calendrier familial. Que ce soit un bricolage pour la Saint-Patrick, des biscuits en pain d’épices pour Noël ou la décoration d’œufs pour Pâques, nous prenons un malin plaisir à toutes les découvrir. Et l’Halloween n’est pas en reste! 

 

Maintenant que les enfants ont grandi, outre les décorations ornant l’intérieur et l’extérieur de la maison, les déguisements et la traditionnelle cueillette de friandises, depuis 3 ans nous avons ajouté une activité incontournable à notre programme : la visite du Village Hanté du Village Québécois d’Antan de Drummondville.

Bien que cette activité s’adresse à toute la famille, j’ai choisi cette année d’y aller « entre grands ».  Papa est donc resté à la maison avec « les petits » et moi je me suis gâtée avec mes deux merveilleux ados de presque 14 ans (comme ils se plaisent à dire!).  Se sont joint à nous Colin et Krittiya, deux jeunes venus étudier au Québec pour la prochaine année scolaire, dans le but d’apprendre le français. Dans leur pays respectif, l’Autriche et la Thaïlande, l’Halloween commence à y être célébré, mais pas avec l’ampleur qu’on retrouve ici, en Amérique du Nord.  Ils étaient donc bien curieux de vivre cette activité avec nous.

Notre aventure a commencé par une visite à la Fromagerie Lemaire.  Quoi de mieux qu’une délicieuse poutine pour faire le plein d’énergie avant une soirée forte en émotions? Miam!

Pas besoin de vous dire que les poutines ont été englouties en deux temps trois mouvements!  Prêts, pas prêts, GO!  Village Hanté, on arrive!

Dès que les billets sont achetés et que la barrière est franchie, nous sommes tout de suite plongés dans une atmosphère particulière. Il fait presque noir, seuls les flambeaux nous éclairent et même la musique nous prépare à ce qui nous attend. L’ambiance est lugubre, on se sent presque épié…. Déjà, on devient un peu sur nos gardes… 

Mais dans quelle aventure me suis-je donc encore lancée?

Sur la carte qui nous est remise à la billetterie ainsi que sur les façades des maisons, il est très facile de repérer qui est le public visé par le scénario qui nous sera proposé. La citrouille pour la zone familiale et la tête de mort pour une clientèle avertie. Avant de vous lancer à la découverte de la section « clientèle avertie », il est important de comprendre que certaines activités contiennent un langage très explicite et sont déconseillées aux enfants de moins de 13 ans. Oreilles sensibles s’abstenir!

L’aventure débute par le cimetière derrière l’église. Sinistre comme endroit. Les zombis, les vampires et autres créatures nous surveillent à travers le boisé.  On arrive parfois à distinguer un mouvement, mais on n’est jamais tout à fait prêt quand ils sortent de derrière les arbres à toute vitesse pour nous faire peur. C’est collé les uns sur les autres que nous avons essayé de les déjouer, en vain. On sursaute, on crie, on rit, c’est plus fort que nous. Quel beau mélange de sensations! 

Les autres maisons, que ce soit celle du boucher, de l’électricien ou du médecin, vous offriront toutes des émotions fortes.  Préparez-vous aux scénarios les plus macabres et à des personnages tous plus terrifiants les uns que les autres. Ils sont partout…au détour des chemins, se glissent dans les files d’attente, se cachent derrière les portes. Surveillez vos arrières…frissons garantis

Cette année, une nouvelle zone 16 ans + a été créée sur le belvédère. Au grand désespoir de mes grands, il y a une vérification stricte de l’âge des visiteurs. Que maman soit présente ou non, il faut avoir 16 ans. Il faut ce qu’il faut, donc je me suis armée de courage et je suis entrée dans cette zone où seuls les cœurs les moins sensibles oseront s’aventurer. Une fois entré à l’intérieur, il est possible d’en ressortir uniquement après avoir fait le tour des scénarios sordides et sanglants. Préparez-vous à voir le sang gicler!

Pour ceux qui désirent tenter l’aventure, le Village Hanté est ouvert les samedis et dimanches jusqu’au 5 novembre. L’achat de vos billets en ligne est fort recommandé. Et un dernier petit conseil…ne venez jamais seul!

 

Publié le 12 octobre 2016.

Caroline Baril
Caroline Baril
Responsable service aux membres - Coordonnatrice tourisme d'affaires